bg image

Département de biologie médicale

Le département de biologie médicale est orienté vers la prévention des maladies dans le contexte de missions nationales de dépistages (néo- et prénatal), vers le traitement des maladies par des analyses spécialisées (diagnostic des maladies métaboliques, étude de lithiases), et vers la détection des toxicomanies et l’évaluation des traitements médicamenteux.

Le département se compose des 4 unités suivantes :

  • Biochimie et hormonologie spécialisées
  • Dépistage prénatal
  • Dépistage néonatal et maladies métaboliques
  • Toxicologie clinique

Avec le département de biologie médicale, le Laboratoire national de santé met à disposition des autres laboratoires et de la population en général des analyses de biochimie, d’hormonologie et de toxicologie. Fort d’une expérience de plus de 40 ans dans le domaine des analyses hormonales spécialisées, le département dispose d’équipements performants et de personnel qualifié.

Par ailleurs, le département assure aussi la réception centralisée des échantillons pour les différents laboratoires du LNS à l’exception des services d’anatomie pathologique et des services de contrôle, et les prises de sang.

Des méthodes de référence à la disposition du pays

Les méthodes radio-immunologiques

Initialement développée pour doser les hormones circulantes, la radio-immunologie est utilisée pour dépister les anticorps présents dans le sang d’un patient lors d’une maladie ou lors d’une allergie. Inversement, elle sert à doser une substance (médicament, marqueur de tumeur, vitamine, hormones, etc.) à l’aide d’un anticorps marqué par un composé radioactif, élaboré spécifiquement à cette fin.

Les techniques par chromatographie

La chromatographie est une méthode séparative qui permet l’identification et le dosage des différents composés d’un mélange, liquide ou solide. Cette technique est utilisée dans le département pour la toxicologie, le dosage des catécholamines ou des vitamines.

La spectrométrie de masse

La spectrométrie de masse est une technique permettant de déterminer la masse d’une molécule ou d’une association de molécules. Elle joue aujourd’hui un rôle important pour le dépistage néonatal, le diagnostic métabolique ou la toxicologie grâce à sa sensibilité, sa sélectivité et sa possibilité de faire des analyses quantitatives rapides.

La spectroscopie infra-rouge

La spectrométrie infrarouge est l’un des outils les plus utilisés pour la caractérisation et l’identification des molécules organiques et c’est la méthode de référence pour l’étude des lithiases. C’est une méthode de caractérisation rapide et sensible de la plupart des molécules existantes.

Des missions de santé publique ciblées sur le nouveau-né

D’une part, depuis de nombreuses années déjà, le département réalise le dépistage néonatal sur tous les enfants qui naissent au Luxembourg. Ce programme, qui est une action de santé publique, comporte actuellement la détection de 4 maladies sur spot de sang total.

D’autre part, depuis 2007, le département effectue, pour toutes les femmes enceintes au Luxembourg, le dépistage prénatal pour la détection d’anomalies chromosomiques du fœtus, telles la trisomie 21 ou les anomalies du tube neural.

Une plateforme de réception centralisée au niveau du LNS

Avec cette plateforme, le département de biologie médicale effectue les prises de sang et assure la réception centralisée de tous les échantillons biologiques pour les différents laboratoires du LNS, à l’exception des services d’anatomie pathologique et des services de contrôle.

La plateforme prend aussi en charge la traçabilité des échantillons transportés1 par les chauffeurs d’un sous-traitant, elle accepte et encode tous les échantillons biologiques des services médicaux1 dans Glims2, elle surveille les températures de transport, transmet les échantillons dans les différents services via le WTS3, avertit ces derniers de l’arrivée de prélèvements urgents et effectue les envois externes.

1 à l’exception de la cytologie gynécologique et de l’histologie.
2 GLIMS est le système automatisé d’informations de laboratoire le plus répandu en Europe.
3 WTS = système de transport de tubes automatisé

l'équipe